Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Combattre !!! Plutôt que de baisser les bras, prostrés tels des lâches

Tout ce que nous vivons en ce moment s’inscrit dans un agenda « dépopula’sioniste » eugéniste, malthusien aux relents de nazisme invétéré. Ce qui implique en regard la légitime défense, et donc, la résistance, en mode instinct de conservation, accompagnée de toutes les réponses nécessaires pour mettre hors d’état de nuire les assassins en bande organisée au pouvoir. Sans compter les parlementaires valets de pieds des milliardaires derrière tout ça.

Des assassins ! 

Tuant ! Tuant ! Tuant !

Sournoisement

Jours et nuits, sans discontinuer

Depuis pas mal d’années

Dans l’indifférence généralisée

Les classes moyennes/moyennes ainsi que les classes moyennes/hautes participant au massacre de la classe moyenne/basse se retrouvent à présent prisent au collet. Égoïstes, individualistes, chacun pour sa gueule grande ouverte, à se gaver de produits bons marchés fabriqués par des enfants esclaves à l’autre bout du monde. Rien à « branl…» des autres ! Complices du massacre à la chaîne durant des décennies. ‘On ne savait pas’ disait-on à une époque pour se dédouaner… Tout a changé ! Rien n’a changé ! (En pire.)

Et voilà l’travail !

Comme dirait l’autre…

Tous à la merci de monstres infectes

Tuant ! Tuant ! Tuant ! À la pelle depuis des siècles

Tuant ouvertement à présent, pour le plaisir d’exterminer tout ce qui n’est pas eux, la bave aux lèvres. Des psychopathes de la pire espèce, qui en vérité sont les véritables inutiles, des parasites compulsifs, dynastiques. Le temps est venu de s’en débarrasser par tous les moyens possibles avant qu’il ne soit trop tard. À la condition de contourner les « z’égo-matiques » qui tiennent le crachoir pour se faire mousser tout en passant à la caisse : cotiz’, abonnements, dons, clics sur le pouce, tout est bon. Loin du don de soi et du sens du sacrifice, sans autre projet que de retourner dans le monde d’avant qu’ils servaient obséquieusement.

 

À moins de tourner à l'envers

Je ne vois pas comment sortir de la prison

Désobéir !!!

 

Combattre !!! Plutôt que de baisser les bras, prostrés tels des lâches
Combattre !!! Plutôt que de baisser les bras, prostrés tels des lâches
Combattre !!! Plutôt que de baisser les bras, prostrés tels des lâches
Combattre !!! Plutôt que de baisser les bras, prostrés tels des lâches
Combattre !!! Plutôt que de baisser les bras, prostrés tels des lâches

Puisqu’ils nous ont déclaré une guerre à mort (depuis longtemps déjà), relevons enfin le gant à présent ! D’autant que nous sommes le nombre, le plus grand nombre, alors même qu’ils ne sont que le 0,01%, entourés de valets de pieds lâches, pleutres, dégonflés, couards, rampants comme des larves pouvant être écrabouillées d’un coup de talon.

Manque de courage ?!

Ce n’est pas le moment il me semble.

Mais le passé est le passé, bien qu’il faille après la victoire, en tirer les leçons.

Pour l’heure, quelque chose de la première importance me semble manquer à l’appel. À savoir, le but de guerre ! L’horizon que l’on se fixe, la perspective, le « Rêve commun partagé », l’utopie « topique », autrement dit, réalisable, à portée, les deux pieds sur terre. Débarrassés des idéologies fabriquées de toutes pièces pour nous jeter les uns contre les autres ; idéologies mortifères avec des œillères cousues de fils blancs à la place des yeux. 

Une aspiration inspirée manque à l’appel ! Vous ne trouvez pas ?

Comme de tourner à l’envers autour du poteau d’exécution mental

Avant de nous flinguer jusqu’au dernier

Le tableau ?

L’épisode gilets jaunes fut une façon de préparer ce qui était programmé pour la suite (souvenez-vous de l’Iran, il suffisait de copier), à savoir cette épidémie, d’où l’extrême violence appliquée sans état d’âme aux manifestants jaunes attendus au tournant, dans le but de refroidir toutes velléités de rébellion pour la suite, déjà dans les tuyaux. Non sans complicités de la crasse politique qui ne pense qu’au pognon et aux bébés frits offerts en sacrifice en loge. Voir aussi…

L’épisode épidémique actuel visait et vise à affaiblir la population mentalement, physiquement, immunitairement, infligeant la mort et des blessures irréparables, y compris pour les enfants considérés comme du bétail. Tout en divisant le peuple dans le but d’obtenir une guerre civile contrôlée, (ce qui me laisse à penser que Zeymour n’est peut-être qu’un sayanime, en service ?) Or il faut absolument éviter une guerre civile, justement. Car cela ferait l’affaire des ordures qui se sont emparé subrepticement du pouvoir au moyen d’un coup d’état médiatique qui ne disait pas son nom. Installant le Macrotal et sa bande de serpents nourris au sang humain.

L’épisode trois (2022) va consister à affamer le peuple tout en le spoliant de tout ce qu’il possède (Klaus Shwab l’ayant énoncé lui-même il y a peu). Crise économique monstrueuse, initiée, pilotée par les banques centrales aux mains sales de qui-on-sait depuis 300 ans. À quoi faut-il ajouter le délire climatique, prétexte à désorganiser (sans y toucher) l’entièreté de l’acheminement de l’énergie nécessaire pour ne point crever de froid.

Sans compter l’éventualité d’une guerre contre la Russie via l’Ukraine, la Chine, l’Iran… Orchestrée pour finir le ménage en cours qui consiste à se débarrasser des résistants insoumis et des inutiles que nous sommes aux yeux des tarés sanguinaires de Davos et autres officines, toutes répertoriées, tel Le Siècle pour la France, en tant que relais des mondialistes dégénérés du N.O.M pédophile.

 Les « politiques » ici n’étant que des valets obséquieux méprisés par leurs maîtres - leur servant de fusibles à tout moment si nécessaire pour se protéger. Tout au plus ne sont-ils que des kleenex et des Tampax usagés qui puent la mort.

Faiblesse majeure de l’adversaire ?

La précipitation !

Ce scénario en cours était prévu pour 2030 il me semble. Quoi qu’il en soit, Davos était en panique avec la montée des « populistes », les rébellions populaires… et autres paranos des cerveaux oxydés (le trouillomètre à zéro), voyant que la fenêtre de tir était en train de se refermer. D’où la précipitation qui n’est pas bonne conseillère, engendrant des erreurs manifestes, des cafouillages et tout un tas d’énormes bêtises commises par les exécutants des basses œuvres (tendance sadique), pour le moins médiocres, échappés des boîtes à ordures, comme ce virus fabriqué ou modifié. (N’étant pas médecin…)

Le pont trop loin ?

Les enfants !

L’angle de moindre résistance pour rétablir l’esprit de résistance ?!

Porté par les femmes, les mères, assistant au massacre de leurs progénitures. Il n’y a pas plus guerrière qu’une maman dont on menace l’enfant. Et encore plus lorsqu’on les tue sous leurs yeux, sans pitié aucune, et même, en ricanant.

Là, il y a du grain à moudre si je puis m’exprimer ainsi. Une énergie incroyable qui, mine de rien, fit tomber Pinochet par le passé avec le concours les femmes en noir. Ce n’est pas rien.

« Les z’hommes pour la plupart » n’étant plus que des gonzesses, plus attaché(es)s à leurs bagnoles qu’à leurs descendances.

En tenir compte !!!

Cela dit, il existe encore quelques Hommes combattants (qui en ont) pouvant venir en renfort au côté des Femmes en tant que boucliers.

Raisons pour lesquelles je m’adresserais aux mamans et à la jeunesse (grandes sœurs et grands frères). En espérant que l’essence augmente tellement que les z’hommes entreraient dans la danse. Je force le trait mais c’est à dessein, pour les piquer au vif ces branleurs, lâches. (Les piquer au vif, plutôt qu’avec des aiguilles empoisonnées.)

Pour conclure, ce ne sont pas les « Manifêtes rituelles » qui viendront à bout de ces monstres échappés de leurs ménageries il y a déjà quelques siècles déjà (comme déjà écrit). Ces « Manifêtes » exposent inutilement les foules, permettant par ailleurs un fichage systématique.

Il se trouve que la génération des héritiers aujourd’hui en place ne peut pas s’empêcher de se vanter. Se mettant à découvert pour frimer, persuadée d’avoir gagné la guerre, déballant tout pour se faire jouir les couc… à l’air, à la sortie des maternelles. Se plaçant à portée comme jamais. D’autant plus qu’ils chient dans leurs frocs au moindre éternuement, à la moindre révolte. Ce qui permet de les suivre à l’odeur jusque dans leurs terriers. Si nous ne le faisons pas pour nous, faisons-le pour nos enfants. Ou bien serons-nous à jamais une génération maudite jusqu’à la fin des temps.

Quoi ? Comment ? Caisse – à clous – pour les crucifier en Place de Grève

PROCHAIN ÉPISODE PLUS CONFIDENTIEL

(Si vous trouvez ici des erreurs, n’hésitez pas à les pointer. Après tout je ne suis qu’un généraliste pluridisciplinaire, combattant dans l’âme depuis l’enfance, d’abord pour survivre, ensuite…, c’est une longue histoire…)

Bien à vous !

PS / Je viens d’avoir une idée en pleine séance de tempête dans le crâne, parmi d’autres :

En finir avec les assassins et leurs valets

Seules des actions à haute valeur symbolique ont une chance de frapper les esprits.

Un exemple : trouvé à l'instant, effectuant des recherches sur le conseil de l'ordre des médecins implanté dans tous les départements de France et de "navarins".

Un conseil créé sous Vichy !

Autant dire qu'il y a là du grain à moudre comme par exemple :

Comme se procurer un peu partout en France des bonbons Vichy trempés dans du sang de porcs, puis séchés, avant d'aller les balancer sur les façades de ces officines, complices du génocide en cours contre le peuple tout entier.

Puis dispersion !

Et ce, afin de leur faire savoir que nous savons où trouver tous ces assassins gavés de pognon dans le but d'exterminer les "inutiles".