Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


undefined


L
e cliquetis des montres à gousset
embrase tout à coup la ville.

Brasier de montres volubiles.


Un poussin jaune picore les éclats
d'une soudure à l'arc,
poussin câlin en équilibre sur les aiguilles.


Les aiguilles aiguisent les petits cris de la ville.

L
es hommes ressortent les tambours ancestraux,
cachés jusqu'ici sous leurs lits.

Dans les jardins publics s'organisent des feux,
confiés à la garde des morveux.

Le décor est planté,
entre les reins de la nuit laiteuse.
Il fait doux.
L'atmosphère est comme une longue mélodie.

Sons,
chants,
incantations,
formules magiques,
rires d'enfants...

Il se passe quelque chose !

undefined
Les corps lianent dans les rues,
ondulent en marchand.
Tous les musiciens sont sortis.
Les instruments, corps compris, se répondent
d'un bout à l'autre de la ville.

Sur les collines alentours, vent sucré venu regarder.

U
n petit garçon ramasse une fleur,
la jette au ciel,
telle une offrande à l'indéfinissable.
Et voilà que la fleur se transforme en petite fille,
le petit garçon éclate de rire,
la petite fille aussi.

Tout le monde applaudit.


Bernard-Alex

Témoignage poèmique

Edit : Galath - 1991

Autres sites de l'auteur
vidéos