Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
 
16 avril 2020

par Dominique Delawarde.

VIA : Réseau international

Document inédit qui éclaire un coin sombre du bras de fer Lacombe-Raoult.

J’ai vérifié l’ensemble du document et de la pièce à conviction : une fois encore, c’est affligeant …

*

Karine Lacombe. Vous connaissez ? ce Professeur qui a envahi en mars dernier les plateaux TV et a même été en conférence de presse avec divers hauts responsables de l’État.

Sa croisade ? Lutter contre Raoult et son traitement. D’accord, c’est son choix de médecin, on peut tout à fait l’entendre, d’autant plus qu’elle est loin d’être la seule … Mais quand on commence à gratter un peu … On tombe vite de sa chaise !

Lorsqu’on va sur https://www.transparence.sante.gouv.fr/ puis sur « recherche avancée » et que l’on rentre son numéro d’identifiant de médecin dans la base de données (10001466357), on tombe sur le listing de tous les avantages qu’elle a reçus (« Déclaratifs ») de l’Industrie pharmaceutique. Et accrochez-vous bien, il y a plus de 400 lignes, soit 21 pages… dont :

Près de 38 000€ pour ABBVIE qui produit le KALETRA (antiviral qui coûte entre 110 et 215 € les 60 comprimés), en concurrence avec le PLAQUENIL (qui coûte 4 € les 30 comprimés).

Près de 25 000€ pour GIDEAD qui produit le REMDEVISIR (pas encore commercialisé) en concurrence aussi avec le PLAQUENIL.

Alors, oui, c’est probablement son boulot et je ne la blâme pas pour gagner de l’argent avec ces entreprises. C’est le droit le plus strict pour tout le monde et elle a raison de tirer profit des possibilités qui lui sont offertes.

Par contre, elle devrait avoir la décence et la retenue de ne pas intervenir médiatiquement pour prendre position contre un traitement concurrent à ceux des entreprises qui la rémunèrent. Ce serait la moindre des choses.

Et ne pas participer à des conférences de presse avec le Premier Ministre alors qu’elle est en situation de conflit d’intérêt évident.

Voilà où on en est avec les conflits d’intérêts monstrueux entre l’Industrie pharmaceutique et l’État et, le tout, sous la bienveillance des médias.

Et en attendant … des centaines de personnes meurent en France tous les jours du Covid-19.

Il ne s’agit pas de déterminer si son propos au sujet du protocole de traitement de l’IHU Méditerranée est pertinent ou pas, ça on le saura un jour, il s’agit de dire que, compte tenu de ses liens, elle ne devrait pas s’exprimer à la télévision sur ce sujet sans informer le public de la nature de ces liens, pour que tout le monde puisse se faire une opinion de sa perspective personnelle.

 

—————-

 

Commentaires DD : Honte à tous ceux qui manquent de décence et en particulier à nos médias TV ou écrits mainstream qui ne peuvent pas ignorer cette situation déclarative et qui continuent de dérouler le tapis rouge au petit soldat des laboratoires pharmaceutiques. Ils y perdent le peu de crédibilité qui leur reste.

Honte aussi auxdits labos qui manquent d’intelligence au point de ne pas réaliser qu’il est désormais contreproductif pour leur image d’engager KL en première ligne…

Dominique Delawarde

 

Général Dominique Delawarde

Ancien chef «Situation-Renseignement-Guerre électronique» à l’État majot interarmées de planification opérationnelle
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :