Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2018 ! Je vous souhaite...

...J’espère que tous les militants de la liberté se préparent à des jours plus dangereux. Mais par-dessus tout, leurs préparatifs doivent découler d’une base de lutte et de sacrifice de soi, de prévoyance et d’endurance, de communauté et de mise en pratique, de courage et de bonté. Si ce n’est pas le cas, alors vraiment, à quoi bon ?...

Brandon Smith

Traduit par Hervé, relu par Cat pour le Saker Francophone

Bonne année 2018 !!!

(Et tout ce qui va avec : santé, bonheur, machin, patin, couffin…)

 

 

Sans trop y croire, il faut bien le dire.

Étant donné le grand équarrissage en marche,

vers une grande boucherie économique pour vous rincer jusqu’à l’os.

 

Pourquoi lancer cela au moment des vœux ?!

Tu gâches l’ambiance moutonneuse.

 

Question d’honnêteté entre nous autres, pour ne point se leurrer les uns les autres.  Et puis, les vœux pieux à date fixe… Ce n’est pas mon truc les jeux truqués.

 

Je n’aime pas ce qui vient, et nous sommes quelques uns à ressentir ce proche lointain, de moins en moins loin. Il va nous falloir bientôt revoir de fond en comble notre configuration. Nous n’aurons pas le choix que de la revoir, mais nous aurons le choix par contre de choisir telle ou telle reconfiguration. Ce qui pourrait s’avérer passionnant, rugueux, mais passionnant. L’Homme est en capacité de réaliser ce qu’il veut quand il s’en donne la peine. Le meilleur comme le pire. Pour le pire il est déjà champion toutes catégories de l’Univers, (que dis-je ?), du multivers

 

N’est-il pas temps de tendre à présent vers le meilleur que puisse produire l’Homme ? Méritant par ce fait, uniquement de ce fait, la qualité d’Humain. Tout au plus aujourd’hui est-il une bête, la plus bestiale jamais portée par cette Terre. L’Humain reste à faire, c’est le grand chantier du XXIe siècles. En dehors de cela, carnages et destructions sans fin. (Écrivais-je pour mes vœux, justement, dans les années 90.) Puis, sur mes cartes de visite. Nous y sommes. Le pire ou bien le meilleur ? À nous de choisir. Le reste, n’est que de la parlote, de plus en plus souvent mortifère. Je préfère nous souhaiter d’en sortir, au sortir de 2017.

 

La seule chose que je puisse vous souhaiter en fait, c’est d’y réfléchir avec sincérité en cette année 2018, engagés jusqu’au coup, tous autant que nous sommes, dans le bec de l’entonnoir.  Ça va piquer mes amis, le temps est venu de nous rapprocher, de nous regrouper, de former des forces capables de résister aux escrocs qui se sont emparés des commandes, dans notre dos, en traîtres. La seule chose qu’ils connaissent, la traitrise, le mensonge, la duplicité...

 

 Le grand tournant approche, il n’est plus qu’à deux pas. Un an, cinq ans… Dix années au grand maximum, mais je n’en crois rien. L’heure de vérité approche à grands pas. L’heure des comptes à solder n’est plus bien loin. Je ne crois qu’en la résurgence de l’Humain parmi les Hommes pour nous sauver. En dehors de cela, je ne crois plus en rien. Sauf à la nature et ce qui fait que je suis. Le reste… Des paroles. Il y a quelque chose qui fait que… cela me suffit. Aussi n’ai-je point de mérites à tenir les propos que je tiens.

 

Il reste que dans l’absolu je vous souhaite une année merveilleuse, malgré les aléas engendrés par les tarés qui se sont emparés du pouvoir. Pour un temps, car rien ne dure, ni le dur, ni le mou. Trivial ?!!! Mort de rire, c’est sans queue ni tête, lance un passant. (Pas facile à suivre, j’en conviens, il est tard.)

 

Il n’empêche que je souhaite une bonne année 2018 à toutes celles et ceux qui liront ce billet, écrit sur le pouce, sur la ligne d’arrivée des souhaits de la fin janvier - 2018.

 

Je vous souhaite :

 

- D’ouvrir les yeux

- De renouer avec la réalité vraie

- De vous retrouver vous-même

- De vous tourner vers les autres

- D’aimer et de vous aimer tels que vous êtes, sans artifices désuets…

- De tourner le dos à la consommation obsessionnelle et par là, de vous libérer

- D’élaborer avec d’autres les moyens de vous protéger au maximum des tarés aux manettes…

 

En attendant de mener la contre-offensive asymétrique qu’ils méritent. En attendant de les démettre et de les juger pour crimes économiques contre l’Humanité, pour écocide, pour les crimes de guerre les plus abjectes commis par eux, pour nettoyage ethnique, empoisonnement de masse et ainsi de suite... Mais il faudra pour cela se réveiller, s’éveiller et par là s’élever au-dessus du panier grouillant de la vermine. 

 

C’est tout ce que je peux vous souhaiter

Vous élever !

Pensez par vous-même !!!

Ce qui déjà en soi est une épine dans leurs pieds.

 

Nous sommes le nombre, le très grand nombre, voilà pourquoi nous vaincrons, à la condition de renouer avec l'instinct de Vie. Je ne vois plus rien d’autre à nous souhaiter pour la suite en cette nouvelle année.

 

Bien à vous.

Une artiste plasti’cœur témoin de son temps

 

X.

 

 

PS : Pour conclure ce billet, deux vidéos de Christophe Cros Houplon visionnées hier, moins uppercut que mes livraisons épistolaires. Vous trouverez ici également un article en cliquant sur le titre :

Le courage humain et la bonté se dressent comme des obstacles face au néant…

©Christophe Cros Houplon

©Christophe Cros Houplon

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :